Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 07:29
EMBRUNMAN M

Apres le 5150 de Marseille, je suis remonté dans ma montagne du massif des Ecrins pour exercer mon job d'été pour EDF;

Pendant 15 jours, j'ai eu un baisse de motivation flagrante, difficile de m'entrainer quotidiennement. Je n'ai pas pris un jour de congés depuis aout 2014; j'ai besoin de me ressourcer...

Néanmoins participer à ce triathlon est un réel bonheur. Chaque année, depuis toujours je suis présent le 15 aout au bord du lac Embrun. Le jour J, je suis remonte comme une pendule. L'entrée dans le parc à vélo , à l'aube avec ce lac fumant me donne toujours une certaine dose d'adrénaline. Le parc à vélo est immense, nous sommes plus de 1000 participants à prendre le départ. Je retrouve à mes cotes mon pote Théo Lachat qui fait la D2 avec moi pour le CRV Lyon. Le départ natation est toujours aussi impressionnant (musique, nombre, bousculade, baston...). Dès les 1er mètres, je sens que je suis dans un mauvais jour; cela se confirmera en vélo et cap. Je n'ai pas de jus, impossible d'aller plus vite, d'accélérer. La partie vélo que j'affectionne est une vrai galère. Je ne reproduis pas la course de l'année dernière. Tant pis, je fais avec et termine tant bien que mal à la 30eme place; pas terrible.

Ce jour là, Théo abandonnera sur la partie vélo, casse de son dérailleur arrière.

J'ai franchement les boules de ne pas avoir fait un bon résultat sur cette course que j'adore.

Point positif: j'ai retrouvé un copain d'enfance de tri au départ d'une course, Mike ROUGERIE toujours fidèle au club d'Orange.

Dans 15 jours, c'est la finale D2 de triathlon à Cognac, serai-je selectionné,

Vais-je retrouver la forme au bon moment, je suis en plein doute...

Peut-être que cette déception va me remotiver pour accomplir une belle performance.

En attendant, je vais prendre quelques jours de congés vers Perpignan.

EMBRUNMAN M
EMBRUNMAN M
EMBRUNMAN M
EMBRUNMAN M
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 07:12
5150 Marseille

Apres mon périple en Suisse, j'ai eu besoin de récupérer, de penser à autre chose que de triathlon. Mon activité estivale d'hydroguide pour EDF à l'Argentiere la Bessée m'a permis de décompresser. Je mes suis retirer dans ma montagne au pied du Pelvoux. J'ai réduit considérablement mon volume d'entrainement en accord avec mon entraineur Karoly SPY. Je voulais absolument participer à ce triathlon dans ma magnifique ville de Marseille.

Le départ natation se fait à moins de trois kilomètres de chez moi. De plus, c'est mon ancien club les Sardines Triathlon qui fournit l'ensemble des bénévoles. Le parcours est magnifique: la partie natation en mer, en face de la statue de David, la partie cycliste un aller retour Marseille Cassis et la partie pédestre sur la corniche Kennedy avec vue sur la rade de Marseille.

Le départ se fait à l'aube quand tous les Marseillais dorment encore. Je n'ai aucune pression, je suis content de revoir mes amis des Sardines. Je me prépare sans stress avec l'ambition de bien faire et d'améliorer ma performance de 2014 à savoir 3eme de ma GA.

N'ayant pas le statut pro donné par les organisateurs IRONMAN (payant bien sur), je pars en natation après les élites hommes/ femmes et après les femmes. Malgré le temps entre les différentes vagues, je rejoins des la 1ere bouée ce qui nage le moins vite.Je suis obligé de zigzaguer entre les nageurs pour rejoindre l'arrivée. C'est un petit désavantage mais c'est ce n'est pas dramatique. Je sors de l'eau du coup 20 eme de l'eau en 20'16. Ma 1er transition est éclair, je signe le meilleur temps de la course en à peine 30 sec. J'enfourche mon vélo pour un aller retour Marseille Cassis avec la montée de la Gineste. Je connais cette route par coeur, elle partie de mes terrains d'entrainement .La montée de la Gineste est intéressante pour connaitre son état de forme. J'ai des bonnes sensations malgré un vent de travers qui ralentit ma progression. Je boucle le parcours dans un temps de 1H06'03. Je pense que ma coupure et ma lassitude ne m'ont pas permis de faire mieux. Ma 2 eme transition est toujours un peu perfectible (8eme) en 58 sec. Je peux encore l'améliorer en allant chercher les quelques secondes de perdu inutilement.

Je pars en cap en cap assez confiant, mon temps cap de Genève m'a montré que je pouvais courir vite...

Dès les 1er kilomètres, je vois que je ne ferai pas des miracles. Je ne me suis pas affolé et j'ai géré la place plutôt que le temps.

Je termine cette épreuve satisfait et fier du travail accompli, cerise sur le gâteau je termine 1er de ma catégorie d'age et donc amélioré ma place de l'an passé.

A l'arrivée ma soeur jumelle, bénévole, me remet ma médaille, sympa....

Maintenant retour dans ma montagne, reprise de l'entrainement avec mon boulot; recherche d'une vrai motivation.

Objectifs: le M de l'Embrunman et si mon coach du CRV LYON me sélectionne le finale D2 de triathlon à COGNAC.

5150 Marseille
5150 Marseille
5150 Marseille
5150 Marseille
5150 Marseille
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 11:43
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE

Après mes 1er chpt d'Europe de triathlon à KITZBUHEL, direction cette année la SUISSE.

Le profil du parcours vélo, proposé par les organisateurs (plat avec une bosse de 500m à 9%) ne convient pas vraiment à mes qualités de grimpeur. Je manque encore de puissance.

Mon entraineur Karoly SPY de KS Training a intégré toutes ses composantes dans mes plans d'entrainements . Mon résultat montrera que tu as réussi à optimiser mes performances. Un grand merci.

J'arrive l'avant veille de la course à Genève serein et motivé. Les étapes de D2 de triathlon m'ont permis de monter en puissance, de prendre du rythme et travailler ma vitesse de cap.

Deux copains de Marseille, Jérémy et Thomas m'accompagnent à Genève pour m'encourager.

Les heures avant la course, je suis serein et pas trop stressé par l'événement. Comme à Kitzbuhel, la colonie anglaise est bien représentée et en nombre; parmi elle se trouve certainement mes principaux concurrents, sans oublié les Suisses, Allemands, Espagnols, Italiens...

Le départ natation se fait à partir d'un ponton, contrairement à Kitzbuhel plusieurs GA partent ensemble, nous sommes dans la 1er vague. Ce départ mélangé va un peu fausser la course, tout au moins la connaissance de notre place dans notre GA.

Dès les 1er mouvements de Crawl, je sens qu'il va falloir nager fort pour sortir parmi les 1er. Je nage dans les pieds des premiers pendant les 3/4 de la course. A la dernière bouée, je perds quelques longueurs sur les meilleurs nageurs; contrairement à l'année dernière je ne sors pas le 1er de l'eau. Jocelyn Mourier sort parmi les premiers! Bravo.

J'ai des bonnes sensations et suis confiant pour la suite de la course. La transition natation vélo est très longue, cela me permet de rejoindre ceux de devant. Comme à mon habitude, ma 1er transition est extrêmement rapide. Je sors du par à vélo bien classé mais je ne connais pas précisément ma position dans mon GA.

Mes concurrents ont pour la plus part des vélos de contre la montre avec une roue pleine à l'arrière (des avions de chasse). Même pas peur, j'ai confiance en mes petites jambes et dans mon vélo LOOK 695 AEROLIGHT.

Ma 1ere bloucle vélo me permet de me jauger, mon compteur affiche plus de 40 km:h de moyenne; ça roule fort très fort. A chaque tour, je profite de la bosse pour remonter un à un mes adversaires. J'ai un point de repère dans ma progression, l'écart avec Jocelyn. C'est bon signe, j'ai repris quelques secondes. Je rentre dans le parc à vélo dans les 8 premiers.

Je suis content de mon temps vélo, j'ai eu de bonnes sensations tout au long du parcours.

A ce moment là de la course, je me demande si je vais arriver à courir correctement les 10km après un vélo aussi exigent. Le parcours cap est fait de relances et de montées descentes.

Je sors du parc à vélo en compagnie de 3 autres traitantes (un Anglais et deux Suisses). Ils impriment dès les 1er mètres, un rythme endiablé. Je suis agréablement surpris, je ne lache pas le groupe dans la 1er cote; je suis le rythme.

Au sommet de la cote, j'aperçois Thomas, Jérémy et mon père qui m'encouragent et me poussent à suivre le rythme. Je suis super motivé.

Tout au long du parcours, je relance, je m'accroche, je relance...

Je sens que ma vitesse de course à pied est bonne. Je double rapidement Jocelyn qui n'est pas en grande forme. En le passant je l'encourage. Je ne subis pas la course, je me fais plaisir et fonce vers la ligne d'arrivée. A 1km de l'arrivée, je commets une petite erreur en voulant accélérer trop tôt pour rattraper un concurrent; j'arrive sur les talons d'un français: Manuel Sainjon.

J'accompli un de mes meilleurs temps sur 10 km (en triathlon) en 36'56 sur un parcours loin d'être plat.

Le speaker annonce mon classement: 6 eme de mon GA.

Je suis super content, j'ai gagné 3 places sur ma course de Kitzbuhel.

Je remercie tous mes partenaires qui m'ont soutenu tout au long de l'année à savoir:

RANDO RUNNING MARSEILLE / CRYOKINE / AQUAMAN / ma faculté LYON 1.

Un grand merci à mes différents entraineurs: Florent Manaudou (ASPTT natation Marseille), David Perier (eaux vives à Villeurbanne), Thierry Alfano (OM athlè) et bien sur Karoly SPY pour le spécifique triathlon et sa coordination.

CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
CHAMPIONNAT EUROPE GA A GENEVE
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 20:16
En route pour les Europe de triathlon à Genève en GA

Un grand merci à mes partenaires : rando running et cryokine

mon club le CRV Lyon

je vais donner le meilleur de moi-même

En route pour les Europe de triathlon à Genève en GA
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 15:10
TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2
TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2

15 jours après la 1ere étape de D2 aux Sables, me voila reparti pour la 2e manche à la Rochelle.

Je langui de retrouver mes copains et copines du CRV lyon.

Composition des équipes féminines: Maeva, Anouck, Mado, Paula

Cette fois-ci, je fais parti de l'équipe de D2 composée de: Bastien COPETTI, Jean BERTHOUD, Rodrigo TORRES (ESP), Lorenzo CIUTI (ITA) et moi.

Nous les rejoignons à Lyon pour parcourir un long périple vers La Rochelle;Le club nous a réservé un hôtel à deux pas de la course. La course a lieu le samedi à 20h30. Jacky et Gégé nous donnent nos stickers et autocollants. Le cadre est magnifique avec les tours de la Rochelle en fond.Je n'ai pas de stress sur cette étape; le fait d'avoir couru aux Sables m'a permis de me familiariser avec la course.

Le départ natation se fait sur un panton. La 1ere équipe choisit son emplacement puis la 2eme et ainsi de suite.

Ayant fini 9eme de la 1ere étape, nous nous positionnons pas trop mal (pas trop excentrer).Les emplacements sont étroits et par conséquent 3 nageurs de front peuvent prendre place. Les 2 autres nageurs se positionnent derrière. Bonjour la bousculade lors du départ plongé. Toutes les équipes et les U23 se placent correctement et attendent avec impatience le coup de feu du départ.

Les spectateurs sont nombreux et peuvent nous encourager tout au long du parcours.

Au départ je suis serein et telle une fouine, je constate qu'il y a un espace laissé libre sur ma gauche (à cause d'une échelle pour sortir de l'eau). Au coup de feu, j'essaie de me décaller pour plonger le plus rapidement possible mais au moment de plonger, je constate que l'espace s'est refermé...

Pour éviter mon équipier, je fais un plongeon de crapaud. Le départ est intense, la densité des nageurs est forte. Nous nous retrouvons à 10 de front et formons une grappe de nageurs. J'ai des meilleurs sensations qu'aux Sables, mon positionnement facilite un meilleur placement. Je nage parmi les meilleurs et me trouve dans le 1er tiers. Le passage de la 1ere bouée est difficile.

Le demi tour est étroit et nous sommes nombreux à vouloir prendre la corde. Les 350m n'ont pas permis d'étirer le groupe de nageurs. Les derniers metres sont extrêmement rapides et nous sortons 3 à 4 de front. Je sors en 10'20 en 38 eme position.

Ma transition est toujours aussi bonne. J'enfourche mon vélo et déboule sur le parcours tel un guerrier viking. Nous devons effectuer 4 boucles de 5 kms. Dès les 1er km, je suis à 120% pour essayer de grappiller du temps sur ceux qui me devancent. Je n'ai jamais roulé aussi fort sur une course. Un anglais et moi menons notre groupe. au fil des tours, nous revenons sur le 2 eme groupe puis sur le premier groupe. Nous posons les vélos à plus de 60. Chacun essaie de bien se positionner avant l'entrée dans le parc à vélo, ça joue des coudes, ça frotte. Pour ma part, j'essaie de doubler par la gauche et donc franchir la ligne continue mais j'ai peur de prendre un carton; d'autres ne se gênent pas et franchissent allègrement la ligne blanche. Les arbitres présents ne bronchent pas... Je reste coincer au milieu du groupe. Je pose le vélo en 29'32 et j'ai fait le 16 eme temps.

La 2eme transition est spectaculaire; nous nous retrouvons à plus de 50 dans le parc à vélo. Nous sommes 4 du club à arriver ensemble. Ma 2eme transition n'est pas parfaite, je me retrouve distancer par les meilleurs. Je dois effectuer deux boucles de 2,5 kms. Rodrigo a déjà pris une bonne avance. Je vois Jean et Bastien s'éloigner mètres après mètres. Je n'arrive pas à les coller malgré les encouragement appuyés de Paula, Maeva, Mado, Anouck , Jacky, Gégé et mon père .

Jérome Blanc, pote de Marseille licencié club de Rennes, me dépasse à la 2eme boucle sur le retour vers l'arrivée. Au final, j'améliore mon temps encore modeste de 17'52; Je sais que je peux courir plus vite. Il faut que je sois patient... J'améliore mon classement final 52eme par rapport à la Rochelle (64). Malheureusement le classement du club est moins bon, nous finissons à la 10eme place.

Prochaine course les championnats de France Universitaire à Brive. je représenterai fièrement ma fac LYON 1.

TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2
TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2
TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2
TRIATHLON LA ROCHELLE 2e MANCHE D2
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:56
1ere MANCHE D2 de triathlon aux Sables

J'ai rejoint mes camarades de club à Lyon. Nous sommes montés avec Maeva et Valentin PASCAL habitant à Aix en Provence.

Au point de rendez-vous, nous attendez l'équipe garçon composée de: Pierre Jean MOUNIER, Bastien COPETTI, Paul ETAIX, Théo LACHAT (équipe 100% française et U23), et l'équipe fille D2.

Nous nous sommes rendus aux Sables en minibus (2). 8 heures de route depuis Lyon.

Nous avons logé dans des mobile home, très agréables non loin du départ.

Le club m'a inscrit en U23 pour cette 1 ere manche, ce qui m'a enlevé un peu de pression. Je languissait le moment du départ de la course.

L'organisation est impeccable, la start list est impressionnante avec un nombre important d'étrangers de valeur mondiale.

J'ai tout de suite été bien intégré par me coéquipiers et par les responsables Jacky, Gégé et Franck.

Le jour du départ, la météo est capricieuse, c'est nuageux mais il ne pleut pas.

L'ocean est vraiment agité avec des rouleaux importants. Nous partons sur une grande plage avec une distance de plus de 100m avant d'arrivée dans l'eau.

Les équipes choisissent leur box de départ selon le classement final de l'année précédente. Les U23 sont tous placés dans l'extrémité droite de la plage. J'essaie de bien me positionner à coté de copain d'enfance B. Zorgnotti de la Rochelle Triathlon. Nous étions ensemble en Polynésie et nous nous battions lors des championnats de Polynésie jeunes.

Le départ est impressionnant. Nous nous retrouvons excentrer par rapport à la 1 ere bouée. Nous avons du nager 50m de plus que les autres...Le départ est donné au coup de pistolet, nous nous élançons dans les 1 rouleaux. La natation de Sausset Les Pins m'a permis de m'habituer à une mer agitée. Dès les premiers mètres, je m'aperçois que je suis loin des premiers; ça nage vraiment fort devant. Je pose ma nage en espérant sortir avec un bon groupe à vélo. La transition est interminable, nous avons couru avec la combinaison pendant 1 km. Nous atteignons le parc à vélo groupé, les uns derrière les autres. Comme à mon habitude, j'effectue une bonne transition T1.

La partie vélo est extrêmement rapide. Je me retrouve avec mon copain de club Pierre Jean Mounier. 4 pelotons sont formés au départ. Nous rattrappons le 2eme groupe ou se trouve Bastien et Théo. Paul se trouve dans le 1er groupe. Nous rentrons dans le parc à vélo avec une trentaine de sec de retard sur le 1 groupe. Chacun effectue des transitions rapides.

Le départ de cap est hyper rapide. Je n'arrive pas à suivre les meilleurs de mon groupe. Ma conditions physique actuelle en cap ne me permet pas d'espérer mieux. Je boucles 5 km à l'agonie et fini 62 de la course.

Très content d'avoir vécu cette expérience

Je ferai mieux la prochaine fois

je remercie Jacky Court notre coach, Gégé, Franck et souhaite un bon rétablissement à Romain CRIADO notre capitaine.

1ere MANCHE D2 de triathlon aux Sables
1ere MANCHE D2 de triathlon aux Sables
1ere MANCHE D2 de triathlon aux Sables
1ere MANCHE D2 de triathlon aux Sables
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 16:18
TRIATHLON ISTRES

Le triathlon d'Istres, format S, tombait parfaitement bien pour ma préparation à la 1 ere manche D2 de tri aux Sables d'Olonne.

Sur le triathlon de Sausset, je suis resté sur ma faim. Je n'étais vraiment pas satisfait de ma course et de mon résultat final...

Le plateau présent était relevé avec la présence de Y. LEBERRE, Q. BARREAU, J. MOURIER, S. GOULESQUE, F. BORGIA, G. BOUCHARD, V. PASCAL, les clubs de D3 et leurs meilleurs jeunes.

Les organisateurs ont fait deux vagues: les participants D3 partant 10' avant les les open. Cela aura des conséquences sur la partie vélo.

J'effectue une bonne natation (8e temps), à quelques longueurs seulement de Jocelyn Mourier (une référence en natation).

Ma 1ere transition est extrêmement rapide (2e temps). J'ai vraiment envi de bien faire. J'ai des bonnes sensations;

Je m'élance en vélo avec quelques secondes de retard sur les premiers. Tout au long du parcours vélo, je peste contre les concurrents de la D3 qui roulent en peloton malgré un drafting interdit!! La course est complètement faussée. Je pose le vélo en bonne position et prêt à en découdre à pieds. je ne suis pas encore serein, ma cap de Sausset ne m'a pas rassuré. Je souffre du manque d'entrainement cet hiver et des conséquences de ma blessure au genou durant 1 mois 1/2 en mars-avril.

Je termine les 5 kilomètres beaucoup mieux qu'imaginé. Ce n'est pas encore le top, j'ai couru les 5km en 18'34.

Je termine la course en 9 eme position et assez satisfait de ma performance générale (temps de 57'05).

Bien content d'avoir couru avec mes potes de club: Val. et Maeva.

Maintenant place au championnat France de triathlon de 2 eme division aux Sables dans 15 jrs.

TRIATHLON ISTRES
TRIATHLON ISTRES
TRIATHLON ISTRES
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 13:13
TRIATHLON DE SAUSSET
TRIATHLON DE SAUSSET

Pour rien au monde, je louperai cette magnifique course de Sausset. C'est un passage obligatoire dans ma saison; cela me permet de juger mon état de forme du moment. Généralement je retrouve des bonnes sensations. Mes grands parents sont souvent présents pour m'encourager.

Cette année est un peu particulière pour moi car je ne court pas sous les couleurs des Sardines Triathlon mais avec celles du CRV Lyon. J'ai une petite pointe de nostalgie mais néanmoins très fier de porter mes nouvelles couleurs bleu et jaune. Valentin et Maeva du CRV m'accompagnent dans cette course.

Cette année, je ne partirai pas avec la D3, mais 3 minutes après avec la vague Open.

Comme d'habitude, la mer est agitée; la sortie de l'anse est toujours sportive. Mon expérience de la course m'aide, je me positionne pour ne pas affronter les vagues qui me jetteraient sur les rochers. Comme à mon habitude, je prends un départ hyper rapide pour m'extraire du paquet. A la première bouée, je rejoins un nageur parti sur la droite. Nous commençons à doubler les derniers de la D3. La houle est forte et nous prenons les vagues de coté. Il y a de plus en plus de nageurs à doubler, je me faufile comme je peux entre les jambes...A la dernière bouée, j'ai l'impression d'avoir perdu mon poursuivants. Je sors de l'eau en bonne position. J'ai l'impression d'avoir bien nagé et d'avoir fait un bon chrono (2eme temps au scratch à 2 sec).

Ma transition est excellente (4eme temps), j'enlève ma combinaison sans problème et prends mon vélo jusqu'à la sortie du parc.

Le parcours vélo est assez vallonné et demande de la puissance pour accomplir un bon temps. Le vainqueur de la course (Thomas Leboucher) me double à une vitesse que je n'arrive pas à suivre. Je surveille l'arrivée de Jérome Blanc qui tarde à me doubler; chaque année j'ai mes repaires qui me permettent de m'étalonner.

J'arrive dans le parc en bonne position; je sais que je ne suis pas encore à 100% en vélo. Ma deuxième transition est bonne (5eme temps). Je pars en cap pour accomplir 5 km, le parcours n'est pas facile, il comporte une belle cote à gravir qui casse les pattes. Les premiers mètres sont difficiles, j'ai des crampes au mollet. Je ne désespère pas et continue ma progression. Je n'ai pas une vitesse folle, je suis loin de mes performances espérées. Au 3 eme kilomètre, Valentin me double, je n'arrive pas à le suivre. Il finira la course avec 40 sec d'avance sur moi

je fini la course en 58'35

Un bravo à Raphael pour ta belle performance après l'half d'Aix

Je progresse de jour en jour et serai prêt pour la 1ere manche de D2 aux Sables d'Olonne à la fin du mois.

Prochaine course: triathlon Istres

TRIATHLON DE SAUSSET
TRIATHLON DE SAUSSET
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 10:06
CYCLO ST JULIEN  en 2 eme cat.
CYCLO ST JULIEN  en 2 eme cat.

Après mon WE à Montelimar, avec mon club de tri du CRV lyon, je continue mes séances d'entrainement par une course de vélo en UFOLEP.

Séances d'entraînement cette semaine:

  • lundi: repos
  • mardi: footing 1h et nat 1h30 (40x100m rec 20"...)
  • mercredi: vélo 3h, 894m gain altitude, 28km/h de moyenne et cap (12x400m)
  • jeudi: nat 2h
  • vendredi: vélo 1h46, 904m gain altitude, 38,7 km/h de moyenne suivi par 10' de cap.

Donc vendredi, je suis allé participer à une course de vélo. Nous étions une quarantaine de coureurs au départ. Le parcours est vallonné avec un dénivelé total de plus de 900m.

Le début de course est extrêmement nerveux; des échappées essaient de se former. Nous roulons à plus de 40km:h de moyenne. J'ai des très bonnes sensations et j'attends les derniers tours pour tenter quelque chose.

A l'avant dernier tour, je pointe mon nez aux avants postes; j'essaie de m'échapper. Je roule fort à plus de 40km/h, mes équipiers d'échappées ne prennent pas de relais. Le peloton revient sur nous et nous finissons au sprint. Je finis dans le groupe.

Je suis énervé par le manque d'investissement de mes équipiers, mais c'est la course...

Dès l'arrivée, je saute dans mes chaussures de cap pour courir 10'. A mi parcours, une chien m'aboie de dessus et me court après... Je finis au sprint et suis vainqueur du chien.

Maintenant je sais ce qu'il faut en cap pour aller très vite..

Un grand bravo à Valentin qui domine sa course vélo en 3e cat.

Dimanche, je vais aller voir le half ironman d'Aix. Je prends mon vélo et accomplirais les 90 kms du parcours.

Prochain objectif: le triathlon de Sausset, un super triathlon avec une nat en mer, un beau vélo et une cap le long de la mer...

Partager avec moi ce magnifique morceau de musique...

CYCLO ST JULIEN  en 2 eme cat.
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 18:33
TRIATHLON MONTELIMAR PAR EQUIPE

Je languissais de retrouver l'ambiance d'un triathlon, après 6 mois de manque. Cette course avait une saveur particulier:

  • 1ere course avec l'équipe de D2 du CRV Lyon
  • 1 ere fois avec ma tenue bleu et jaune
  • 1 ere en équipe en adulte

Dés mon arrivée, j'ai retrouvé mes coéquipiers: Paul Etaix, Pierre Jean Mounier, Jean Berthoux et notre champion Espagnol Rodrigo Torres (5eme au championnat de triathlon élite Espagnol), était présent sans participé Valentin Pascal.

Notre coach, Jacky Court nous a donné la stratégie d'équipe. Jackie remercie ton épouse pour son excellente salade de riz.

110 équipes étaient inscrites sur cette course au format S. Parmi celles-ci, 4 équipes masculines sortaient du lot: Tricastin, Privas, Echirolles et nous. Nous étions les outsiders car Tricastin a remporté cette course deux fois de suite. Cette course était pour moi l'occasion de rencontrer l'équipe féminine de D2 et les autres équipes du CRV Lyon engagées. J'ai été bien accueilli par tous; il règne au sein de ce club une ambiance chaleureuse et conviviale.

Lors de notre rentrée dans le parc, nous avons croisé l'équipe de Tricastin: composé de Saby, Charre, Orsel, Suglier.

Je connais Saby depuis de nombreuses années, nous avons fait tous les championnats de France jeunes ensemble (tri, du, aqua,ligue), il est très sympa; n'empêche que nous souhaitions être devant lui...

La partie natation s'est déroulée dans une superbe piscine de 50m en plein air. Nous avons effectué 700m. Au départ, je me suis retrouvé en 4 eme position puis rapidement en 5eme position, Pierre Jean souhaitant passer en 4 eme place. Nous nageons à bonne allure mais je n'avais pas l'impression de forcer. Nous sommes partis l'avant dernière équipe de la journée, Tricastin partant 1'30 après nous. A la sortie de la natation nous sommes en retard de 8 sec sur l'équipe de Saby. La partie vélo va être une vrai boucherie. Je sors du parc à vélo en tête, prêt à donner le maximum. Nous nous mettons tout de suite en ligne, le compteur vélo indique 40km:h tout le temps. Rodrigo prend des relais appuyés.

Nous rentrons au parc à vélo groupés. Après le pied à terre, Pierre Jean perd sa chaussure lors de la transition. L'arbitre lui demande de se mettre en conformité et d'aller la chercher. A ce moment, il y a un flottement dans l'équipe. Paul, Rodrigo, et Jean sortent du parc à vélo à toute vitesse. J'hésite quelques instants (entre attendre JP et partir avec le groupe) et décide de quitter la parc. En sortant, l'arbitre m'arrête et me retire mon dossard. Déçu , j'effectue une bout de cap en toute décontraction.

Jacky annonce que nous avons 15 sec d'avance à la sortie du parc. Yohan SABY et ses compères donnent le tout pour le tout (Ils sont renseignés du retard); Après le 3 kilo, ils nous repris 45 sec; Jean commence à faiblir allègrement; Paul et Rodrigo sont obligés de le pousser. Nous finissons finalement 2 eme au général. Nous sommes tous satisfaits même si nous aurions préféré être sur la 1 ere marche du podium.

Pour ma part, la forme revient petit à petit; cette course m'encourage pour m'entrainer dur.

Prochaines courses : vélo et triathlon de SAUSSET.

TRIATHLON MONTELIMAR PAR EQUIPE
TRIATHLON MONTELIMAR PAR EQUIPE
TRIATHLON MONTELIMAR PAR EQUIPE
TRIATHLON MONTELIMAR PAR EQUIPE
Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article

Présentation

  • : Antoine CHEVAL Triathlète au C. R. V. LYON
  • Antoine CHEVAL Triathlète au C. R. V. LYON
  • : Tous mes sports favoris: natation, cyclisme, course à pied et triathlon. Ainsi que mon amour pour la montagne surtout Pelvoux
  • Contact