Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 07:25
Finale D2 triathlon de COGNAC

Après le triathlon M d'Embrun, j'ai eu besoin de me ressourcer, de prendre quelques jours de vacances.

A mon retour à Marseille, j'ai été informé par mon coach Jacky Court de ma sélection pour la finale D2 à Cognac. J'ai éprouvé une grande joie d'être sélectionné mais un peu - beaucoup déçu d'être positionné en U23.

Les U23 participent à la course mais n'apportent pas de point à l'équipe quelque soit le classement.

Néanmoins, je comprend tout à fait la décision du coach (mauvaise course à Embrun, pas de course référence en D2...). Le pari était vraiment trop risqué de me mettre dans l'équipe. Cette course a un multiplicateur doublé de points pour le classement finale. Nous ne sommes pas totalement sauvés d'une descente en D3.

L'équipe est composée majoritairement de jeunes Français et d'un Italien presque tous U23 à la base: Paul ETAIX, Théo LACHAT, Lorenzo CIUTI, Bastien COPETTI, Romain CRIADO notre cap et en U23 Jean BERTOUX et moi.

La mission de Jean et moi était de ramener et protéger les copains en vélo, pour leur permettre d'être dans les meilleurs condition en cap.

Etant en U23 au départ natation, je me positionne en dernier à l'extrémité des autres équipes, complètement à gauche en regardant la 1er bouée. La natation s'est faite dans une rivière comportant un aller retour. Je suis étonné, il y a très peu de courant. Le départ se fait dans l'eau. Une chaine empêche de voler le départ. Au top départ, la chaine se lève sauf à l'extrémité ou je me trouve. Je suis bloqué net. Je me retrouve placer dans les dernières position: c'est la catastrophe;. J'ai vraiment les nerfs, la rage...

Je fais l'effort pour rester au contact; je double quelques concurrents mais reste à quelques longueurs du gros du paquet. Par chance, je n'ai pas changé de trajectoire, je vois la bouée en face de moi en droite ligne; Ceux de devant devront se rabattre sur la gauche pour passer la bouée, il risque d'avoir un embouteillage.

Au passage de la bouée, je me trouve bien placé avec des gars de mon niveau voir plus plus fort. J'ai rejoins Théo et suis pas loin de Paul. Le retour est extrêmement rapide. Je nage dans les pieds, il est hors de question d'être distancé.

Je sors du parc à vélo en très bonne position juste derrière Paul; Lorenzo a très bien nagé, il est sorti avec quelques secondes d'avance. Il se trouve dans le groupe dans le 2eme pack, Paul et moi juste derrière dans un bon groupe de coureurs. Nous roulons très forts pour rejoindre le groupe de Lorenzo. Au bout de la 3eme boucle, les 3 groupes font la jonction; L'équipe est presque au complet, il manque simplement Romain en manque de rythme et de compétition. Malheureusement, Paul doit abandonner la course pour un problème mécanique. Bastien devient du coup le 3eme homme de l'équipe avec Théo et Lorenzo. Notre groupe roule très fort à plus de 45km/h. Au dernier tour, nous sommes sur les "talons" des hommes de tête. J'ai des bonnes sensations et arrive dans le parc pas trop épuisé. Comme d'habitude, la transition est extrêmement rapide, pas question de rester une seconde de trop dans le parc. Tout le monde chausse ses chaussures à la vitesse de l'éclair et parte comme un départ de formule 1. Je vois passer Lorenzo, Théo et Bastien comme des balles. Je suis tout de suite dans le rouge dès les 1ers mètres; je reste un temps avec Jean. Au bout de 500m, je sens que le rythme revient, je me rapproche très vite de Bastien. Je me retourne pour voir ou est Jean, il ne peux pas suivre.

Je joue mon rôle de coéquipier à fond, j'encourage et motive Bastien pour qu'il grappille encore quelques places. Il est hors de question que je le laisse et parte gagner quelques places. Nous effectuons l'ensemble du parcours cote à cote et franchissons l'arrivée ensemble.

Nous finissons 9 eme de cette course et 9 eme/ 16 au général.

J'avais les jambes pour rentrer dans le top 40, voir un peu moins; c'est de bonne augure pour l'avenir. je suis rentré de plein pieds dans le haut niveau.

J'ai une fierté personnelle d'avoir encore battu Jérome BLANC ; il fait référence dans la ligue Provence Alpes.

J'ai une pensé pour l'ensemble des jeunes de mon ancien club les Sardines triathlon.

Finale D2 triathlon de COGNAC
Finale D2 triathlon de COGNAC
Finale D2 triathlon de COGNAC
Finale D2 triathlon de COGNAC
Finale D2 triathlon de COGNAC
Finale D2 triathlon de COGNAC

Partager cet article

Repost 0
Published by Antoine TRIATHLETE AU C.R.V. LYON
commenter cet article

commentaires

Sarah Agostini 27/11/2015 09:36

Bonjour Antoine,

Ce serait sympa si tu passes sur mon blog http://sarahfandeplongee.over-blog.com un de ces 4.

Merci!!!

Sarah Agostini 28/10/2015 10:36

Bonjour Antoine et merci pour ce partage!

Moi, je ne fais que de la plongée et natation pour le moment! Mais j'ai également envie de m'essayer au triathlon. Il me faut combien de temps pour être prête?
La semaine dernière, je me suis offerte un véloelliptique histoire de travailler l'endurance. Je l'ai acheté sur ce site http://www.sportoza.fr mais je ne sais pas si il va tenir le coup si je m'entraine au quotidien. En tout cas, j'espère vous rejoindre très prochainement dans votre passion.

Encore bravo pour votre performance!!!

Sarah

Présentation

  • : Antoine CHEVAL Triathlète au C. R. V. LYON
  • Antoine CHEVAL Triathlète au C. R. V. LYON
  • : Tous mes sports favoris: natation, cyclisme, course à pied et triathlon. Ainsi que mon amour pour la montagne surtout Pelvoux
  • Contact